Coings poêlés au sel et sucre

coing-2coing-poele

 

 

 

 

 

 

 

Grosse tempête en Provence, le mistral violent a décroché de mon arbre 3 coings. Une très bonne surprise. J’aime les cuisiner poêlés au beurre avec sel, poivre, sucre  et épices pour accompagner le rôti de porc, le canard, le boudin, le foie gras… Je vous parlerai d’autres façons de préparer le coing quand les fruits seront prêts à être cueillis. Aujourd’hui, c’est juste pour vous faire goûter ce fruit délicieux ou le faire découvrir à ceux qui ne l’auraient jamais cuisiner.

La difficulté est de découper les coings sans se couper car le cœur est très dur.

Avec un grand couteau je coupe les coings en 2 sur une planche,  puis chaque moitié en 2 et chaque quart en 2  en attaquant le coing côté peau et non par le cœur trop dur.  Pour la suite je me sers  d’un petit couteau bien aiguisé. Je pose chaque quartier à plat sur la planche et j’ôte le cœur dur en le découpant en triangle autour des pépins. Il faut enlever toutes les parties fermes. J’épluche les tranches de coing et je garde toutes les épluchures – peau, cœur, pépins – pour m’en servir afin de préparer un sirop ou une gelée.

Si le coing est gros il faut  couper à nouveau chaque quartier pour obtenir des tranches d’environ 2cm d’épaisseur.

Je prépare l’assaisonnement: 3 pincées de sel + 3 tours de moulin de bon poivre + 1 cuil à café de sucre + 2 pincée  de 4 épices. Je goûte ensemble sel et sucre, avant d’ajouter poivre et 4 épices, pour équilibrer le goût, on doit deviner le sel dans le mélange. On ajoute ensuite poivre et 4 épices (d’abord une pincée, on goûte, puis une autre si la saveur ne ressort pas assez).

Je mets un beau morceau de beurre dans la poêle, quand il mousse j’ajoute les tranches de coings que j’imprègne de beurre en les retournant et je suis attentive à les disposer à plat dans la poêle. Je saupoudre légèrement du mélange d’assaisonnement, je les retourne et  je baisse le feu. Vous aurez peut être trop de mélange sel-sucre-poivre-4 épices, gardez le pour une autre utilisation, gelée, confiture, compote… Je les cuis environ 1 5 mn à feu doux en les surveillant et les retournant pour qu’elles dorent sur toutes les faces et ne brûlent pas. Je vérifie la cuisson en les piquant avec la lame d’un couteau, elles doivent être tendres.

Prochainement la gelée de coings aux épices pour accompagner le foie gras maison bien sur.

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s